jeudi 26 décembre 2013

Décembre sibérien


Ce mois de décembre très froid dissuadera-t-il une amie de demeurer à Montréal?

Je suis né au Québec, j'ai toujours vécu au Québec et je devrais être habitué au froid, n'est-ce pas? Pourtant même un Montréalais aguerri comme moi trouve exécrable le mois de décembre que nous avons connu jusqu'à maintenant: il s'agit vraiment d'un mois de décembre sibérien.

Non seulement la température est exceptionnellement basse mais il vente fort et il neige énormément. Résultat? Plusieurs accidents routiers, de nombreux foyers privés d'électricité, et la circulation dans la ville est difficile même en marchant.

Or ce décembre froid, venteux et neigeux me dérange pour une autre raison... Il me dérange car il vient peut-être contrecarrer mes efforts pour persuader quelqu'un de demeurer au Canada!

J'ai fait la connaissance il y a quelques mois d'une jeune femme remarquable. Appelons-la Carina pour préserver son anonymat. Carina est une authentique Andalouse, originaire de Malaga, une des plus anciennes villes d'Europe puisqu'elle a été fondée par les Phéniciens au VIIIème siècle av. J.-C. Ce qu'il y a d'unique chez cette jeune femme, c'est qu'elle réunit dans sa personne des caractéristiques généralement opposées.

En effet, elle est brillante, scolarisée et cultivée... et pourtant dépourvue de prétention, de suffisance ou d'arrogance. Elle réussit bien professionnellement mais possède l'art de vivre simplement sans ressentir le besoin d'afficher son succès par un étalage de biens matériels. Elle est gentille avec tous mais ce serait grave erreur de confondre sa gentillesse avec de la faiblesse: Carina est une femme forte et déterminée.

Je l'aime déjà affectueusement comme la petite soeur que j'aurais tant aimé avoir.

Sauf que Carina séjourne au Québec avec un visa de tourisme valide pour seulement six mois. J'appréhende son départ et j'essaie de la convaincre de vivre avec nous sur une base plus permanente.

Mais ce décembre sibérien ne va-t-il pas gâcher mes efforts de persuasion?


____

Citation du jour

« S’il n’y avait pas d’hiver, le printemps ne serait pas si agréable : si nous ne goûtions pas à l’adversité, la réussite ne serait pas tant appréciée. »
Anne Bradstreet 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire